Page d'accueil

Les Canadiens ont tissé un filet social qui touche de nombreux secteurs pour éviter que quiconque ne se retrouve dans une vie difficile et sans espoir. Ce filet social est né d’une conscientisation qui nous a donné le régime d’assurance-maladie, le régime de pension du Canada, le programme de prêts aux étudiants et la Charte des droits et libertés. L’aide juridique est issue de ce même filet social.

L’aide juridique fait en sorte qu'on puisse obtenir de l'aide à un moment critique. C’est le type d’aide qui peut aider un particulier ou une famille à se sortir d’une crise ou à se donner de meilleurs moyens pour aller de l’avant, et mettre à sa portée les moyens d'opérer une transformation.

L’aide juridique est la pierre à aiguiser de l’épée de la justice. Elle veille à ce que les coups de la justice soient mesurés, efficaces et précis quand il s’agit de trancher en réaction à des actes répréhensibles. L’aide juridique veille aussi à ce que les plateaux de la justice soient calibrés pour prendre en considération les droits et les intérêts des plus vulnérables.

Nous avons fait du chemin depuis l’époque où le bien-être et la sécurité de quelqu'un dépendaient de la personne qui avait l’écoute du roi. Grâce aux sacrifices de plusieurs générations, nous sommes devenus une société basée sur la primauté du droit. Nous sommes une société qui respecte à la fois le sang de ceux qui sont tombés en défendant nos valeurs et les écrits des hommes d'État.

Notre histoire nous enseigne que l'aide juridique n’est pas une entreprise charitable mais bien une entreprise nécessaire si nous voulons préserver un gouvernement basé sur la primauté du droit. Sans l'aide juridique, les personnes moins favorisées en viendraient tout au mieux à considérer notre système de justice comme un système hors de portée ou ne s’adressant pas à eux. Au pire, ils le mépriseraient et le verraient comme un instrument d'oppression.

L’aide juridique fait en sorte que tous aient accès à notre système de justice. Elle fait la promotion d’une société où tout le monde compte et où tout le monde a une chance.

L’esprit humain est le bien le plus précieux pour les pauvres. L’aide juridique veille à ce que ce bien puisse fructifier dans l’adversité.